COMMENT DEGUSTER LE CALVADOS
« Le Calvados est une eau-de vie virile, que l´on embrasse non du bout des lèvres mais à pleine bouche, qui embaume le palais et l´haleine, qui accapare, qui fait la bonne cuisine, qui fait chanter le monde et le fait trinquer à la santé de la France. »
Charles Quittanson

A l´apéritif
De nos jours, certains aiment prendre le Calvados en apéritif sur glace ou en long drink ; c´est avec le Schweppes Tonic et le Ginger Ale que le mariage paraît le plus harmonieux (3/10e de Calvados pour 7/10e de Schweppes ou de Ginger Ale).
En digestif
Un "Coeur de Lion" Hors d´Age ou un "Coeur de Lion" Millésimé méritent de grands égards : ce sont de vénérables Calvados qui doivent couronner un repas fin ; prenez un verre à dégustation (verre tulipe ou verre ballon), versez doucement votre "Coeur de Lion", réchauffez-le avec tendresse au creux de votre main, faites-le tourner lentement dans le verre que vous tiendrez par le pied et admirez sa couleur et les jambes qu´il trace sur les parois du verre. Une bonne aération en développe les qualités. Attendez au moins deux minutes avant d´approcher le verre de votre nez, trouvez la bonne distance à partir de laquelle vous percevrez les parfums sans être agressé par l´alcool et laissez-vous pénétrer par le bouquet d´arômes puissants et complexes. Puis prenez quelques gouttes dont vous tapisserez votre palais avant d´avaler ; maintenant, vous pouvez déguster votre Calvados à très petite gorgées ; prenez votre temps et vous observerez une surprenante évolution aromatique et gustative. Si vous n´en abusez pas, le Calvados vous laissera de beaux arômes en bouche.

En Trou Normand
Une tradition normande, très ancienne mais toujours vivante, veut qu´on serve un Calvados au milieu du repas dans le cérémonial du "Trou Normand". Les Normands, gourmands et gourmets, ont depuis longtemps découvert les vertus digestives uniques du Calvados. En avalant d´un trait 1 ou 2 cl de Calvados au milieu du repas, l´eau-de-vie provoque un trou et permet d´engager la deuxième partie du repas avec un appétit renouvelé. Pour le "Trou Normand", choisissez un "Coeur de Lion" Fine, Réserve ou V.S.O.P.
Avec un Livarot
Aux amateurs de fromages normands, il est recommandé de suivre les conseils d´Alain SENDERENS, qui, chez Lucas Carton, préconise un Calvados pour accompagner le Livarot.
Avec le Café
Dans les fermes et dans les auberges normandes, lorsqu´on a vidé sa tasse de café, qu´elle demeure encore chaude avec au fond une larme de café, on verse un peu de Calvados ; au contact des parois chaudes de la tasse, le Calvados se réchauffe en même temps qu´il capte le restant de parfum de café. Le mariage des saveurs sera parfait si on utilise les cafés de Haïti ou de Permanbuco au Brésil, qui ont un léger goût de pomme.
Avec un cigare
En 1989, Zino Davidoff écrivait à Christian DROUIN : "Il existe un roman d´Erick Maria Remarque, "L´Arc de Triomphe", dans lequel l´auteur consomme du Calvados à chaque page et toujours accompagné d´un cigare de la Havane. Je suis d´accord avec lui ; j´ai essayé et c´est formidable".