CALVADOS "CHRISTIAN DROUIN"
Vu par la Presse

Guide des Vins Gilbert & Gaillard
« 86/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin VSOP : Jolie robe d’un or soutenu. Nez plaisant évoquant la pomme caramélisée. La bouche affiche une certaine puissance tout en demeurant très équilibrée. Un calvados plein, expressif, au registre aromatique typé ».(guide 2011)

« 85/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin V.S.O.P. : robe jaune d’or, reflets cuivrés. Nez net et typé de pommes mûres. Bouche franche, sur le même registre classique, finale légèrement épicée. Un Calvados facile d’accès, bonne initiation à l’appellation »(guide 2010)

« 88/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin Hors d’Age : robe vieil or, reflets cuivrés. Nez épanoui fort plaisant mariant la pomme confiturée, la cannelle, la vanille. En bouche un millésime tout en équilibre, très harmonieux où l’on sent toutefois un potentiel d’évolution. Un style traditionnel ».(guide 2011)

« 87/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin Hors d’Age : robe vieil or, reflets cuivrés. Nez de pommes cuites, pommes au four, touche boisée et épicée. La bouche offre une certaine puissance, de l’ampleur aussi, elle reste équilibrée autour d’une personnalité aromatique affirmée terminant sur les épices »(guide 2010)

« 89/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1991 : robe dorée. Le nez est net et évoque la pomme cuite avec des tonalités fumées et une touche presque caramel. En bouche un millésime souple, très fondu, délivrant les mêmes parfums intenses. On apprécie sa présence, sa longueur, son caractère ». (guide 2012)

« 90/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1990 : robe vieil or, reflets cuivrés. Nez épanoui for plaisant mariant la pomme confiturée, la cannelle, la vanille. En bouche un millésime tout en équilibre, très harmonieux où l’on sent toutefois un potentiel d’évolution. Un style traditionnel » (guide 2011).

« 89/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1989 : robe or soutenu, nuance bronze. Nez très doux, épicé, évoquant la cannelle, la muscade, la bouche est un modèle d’équilibre, l’attaque souple est relayée par une évolution et une finale plus fermes qui confèrent à ce millésime une belle personnalité »(guide 2010)

« 87/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1988 : robe jaune d’or magnifique. Nez marqué par le bois, notes empyreumatiques : résine, fumée, bois brûlé… Bouche puissante, ramassée, le bois lui confère une personnalité épicée marquée » (guide 2010)

« 90/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1986 : robe orangé cuivré. Nez racé aux accents de pomme au four. En bouche une très agréable texture. Une eau-de-vie pleine, fondue, à la finale très aromatique, marquée par les épices. Un millésime corpulent, très agréable ». (guide 2012)

« 91/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1981 : robe orangée. Nez typique d’une vieille eau-de-vie mariant les fruits secs, les épices (cannelle, muscade). En bouche une extraordinaire plénitude avec des arômes végétaux (fleurs séchées, bruyère) et une finale toujours épicée. Beaucoup d’originalité ». (guide 2012)

« 89/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1980 : Robe orangée. Nez confit où la pomme laisse rapidement place à des tonalités exotiques de canne à sucre, de cannelle. En attaque la bouche évolue sur le même registre, la finale revenant curieusement vers des parfums de pomme mûre très nets » (guide 2011)

« 87/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1971 : robe cuivrée aux reflets bronze. Au nez un mélange de pommes séchées, de notes fumées. L’ensemble est discret. En bouche un millésime semblant encore jeune, puissant, structuré. ON aurait souhaité plus de fondu ». (guide 2012)

« 93/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1970 : Robe aux reflets orangés cuivrés. Nez aux accents exotiques évoquant le curaçao, l’écorce d’orange, la cannelle. En bouche remarquable fondu, ampleur. Elle délivre les mêmes parfums très friands et d’une grande persistance. Un millésime en grande forme »(guide 2011)

« 89/100 Calvados AOC Christian Drouin 1969: robe cuivrée, jolis reflets bronze. Nez pur évoquant la pomme très mûre, presque compotée, sur un fond boisé exotique. La bouche, puissante, associe notes fruitées et boisées sur un fond de tarte Tatin friand. Un millésime viril mais équilibré » (guide 2010)

« 90/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1967 : robe ambrée, reflets bronze. Nez de pomme cuite, de compote, note fumée. Bouche puissante mais peu corpulente dont on apprécie pourtant l’harmonie et la longueur : note fumée, d’épices douces »(guide 2010)

« 90/100 Calvados AOC Christian Drouin 1961 : belle robe d’un orangé soutenu, reflets cuivrés. Nez riche aux accents de pommes au four, tarte tatin. En bouche une réelle plénitude, beaucoup d’expression, un caractère sec. Un millésime ayant conservé la puissance et l’harmonie » (guide 2012)

« 91/100 Calvados AOC Christian Drouin 1960 : Robe orangé cuivré. Nez exotique d’épices douces, de fruits confits. En bouche un millésime sur la rondeur, la pomme revient sur le devant de la scène et la fraîcheur apporte une harmonie plaisante. Un millésime solide, harmonieux, pour la fin de soirée »(guide 2011)

« 92/100 Calvados AOC Christian Drouin 1959 : robe cuivrée soutenue, reflets bronze. Nez épanoui au registre empyreumatique, note de caramel, de crème brûlée, de bois exotique, de tabac. Bouche à l’avenant, d’une grande longueur avec une dominante d’épices très impressionnante. Jubilatoire »(guide 2010)

Guide des Vins 2010 – Sélection officielle des Œnologues de France
« Calvados Christian Drouin Hors d’Age « Prix d’Excellence » : Ce calvados âgé d’une quinzaine d’années se déploie dans une robe dorée, aux reflets ambrés et brillants. Il délivre un bouquet d’arômes persistants et fruités de pomme et de poire, dès lors qu’il est déposé au fond du verre. Il se révèle frais au palais, relevé par le poivre et une amertume virile de pépin de pomme ».

Guide des Gourmands 2010 – Elisabeth de Meurville - Glénat
« Calvados Christian Drouin Hors d’Age : Si les cidres utilisés sont excellents, la qualité s’explique, d’abord par le vieillissement, les eaux-de-vie patientant tranquillement dans de petits fûts dont certains ont contenu du porto ou du xérès. Rond et puissant, le Hors d’Age est tout à fait réussi. Mais l’émotion vient surtout avec les millésimes. Avant d’être commercialisés, ils vieillissent au moins 20 ans. On plébiscite le 1946 et ses arômes de rancio et de vieux bois, le 1959 d’une extrême élégance, le 1966 un peu plus minéral, le 1973 riche et charnu et le 1976 très marqué par le pruneau ».
« Blanche de Normandie : une eau-de-vie de cidre remarquablement parfumée, mérite le détour. Elle gagne à être servie très fraîche ».

LE NOUVEL OBSERVATEUR – 10/16 Dec. 2009
« Calvados, le meilleur de la pomme » :
« Domaine Christian Drouin – Millésime 1986 :
après un vieillissement classique, ce calvados a bénéficié d’un passage d’un an dans un ancien fût de muscat de Rivesaltes. Le nez est marqué par des notes de miel et de fleurs laissant place à des arômes complexes d’amande et de tarte Tatin. La bouche est gourmande et souple avec une finale sur des notes de pain d’épice ».

LE POINT – Spécial Eaux-de-vie – 19 novembre 2009
« Calvados Christian Drouin Pays d’Auge 1973 : nez d’abord discret, frais, tendre, épices douces, note de cuir, amertume agréable, en finale très joli fruit, on retrouve la pomme, élégant et fin ».

WINE – Mars/Avril 2009 – « Invincible Calva » :
« Calvados Christian Drouin Pays d’Auge Hors d’Age : arômes et saveurs : longtemps célèbre sous le nom de « Cœur de Lion » avant qu’une marque de camembert ait la funeste idée de s’en emparer, la maison Drouin produit de véritables bijoux liquides. Pour preuve, cet Hors d’Age aux notes grillées et fumées qui donnent du relief à sa suavité. Superbe ».

HACHETTE PRATIQUE - 1000 VINS DU MONDE
Vinalies Internationales - Edition 2009
"Calvados Christian Drouin Pays d´Auge 1988 : ce 1988 possède une robe dorée aux reflets ambrés et brillants. Le nez exprime des arômes de réglisse, de bois vert, de pomme, de poire, de café et de caramel. En bouche, cette eau-de-vie est nette, réhaussée de notes d´iris, de noix de muscade et de cigare".

BARMAG 2009 - La tradition a du bon :
« Calvados Christian Drouin Pays d’Auge Hors d’Age : un alcool fin, authentique, fier de ses racines franco-françaises, issu d’un terroir marqué par des siècles de pratique de la distillation… Assemblage de Calvados vieillis environ 15 ans en petits fûts de chêne. Couleur ambrée. Arômes de fruits, bois, épices. A déguster à température ambiante. Ce grand Calvados possède un style racé et unique, recherché et apprécié des connaisseurs ».

LES ECHOS – Série Limitée 100% Noël – décembre 2008
« Calvados Christian Drouin Pays d’Auge 1986 : affiné deux ans en fût de muscat de Rivesaltes, ce Calvados est issu de l’assemblage de trente variétés de pommes. Nez d’une grande finesse et qui donne envie, véritable pousse au crime dès les premiers effluves. Tour à tour pomme, vanille, bourbon, cannelle, menthol, fruits exotiques viennent vous chatouiller les narines. Et en bouche, toutes les variétés de pommes se présentent au palais, pleines de vitalité comme au moment de la récolte ».

Le Livre du Bar et des Cocktails – André Dominé – HF Ullmann
« Depuis 1980, Christian Drouin maintient son offre de calvados au plus haut niveau. Selon les méthodes traditionnelles de fabrication et de distillation de cidre dans le domaine Cœur de Lion, l’élevage en fûts usagés imprime le style, tandis que le fils Guillaume, œnologue diplômé, apporte son savoir. Chaque millésime développe son propre caractère avec des tonalités tantôt de miel et de fleurs blanches, tantôt de noix et de cacao, de bois et de tabac, toujours au-dessus d’un ton de base de pommes mûres, de pommes cuites ou de cidre chaud ».

Guide des Vins Gilbert & Gaillard
« 92/100 Calvados AOC Christian Drouin 1959 : robe cuivrée soutenue, reflets bronze. Nez épanoui au registre empyreumatique, note de caramel, de crème brûlée, de bois exotique, de tabac. Bouche à l’avenant, d’une grande longueur avec une dominante d’épices très impressionnante. Jubilatoire ».
« 90/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1967 : robe ambrée, reflets bronze. Nez de pomme cuite, de compote, note fumée. Bouche puissante mais peu corpulente dont on apprécie pourtant l’harmonie et la longueur : note fumée, d’épices douces ».
« 89/100 Calvados AOC Christian Drouin 1969 : robe cuivrée, jolis reflets bronze. Nez pur évoquant la pomme très mûre, presque compotée, sur un fond boisé exotique. La bouche, puissante, associe notes fruitées et boisées sur un fond de tarte Tatin friand. Un millésime viril mais équilibré ».
« 87/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1988 : robe jaune d’or magnifique. Nez marqué par le bois, notes empyreumatiques : résine, fumée, bois brûlé… Bouche puissante, ramassée, le bois lui confère une personnalité épicée marquée ».
« 89/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin 1989 : robe or soutenu, nuance bronze. Nez très doux, épicé, évoquant la cannelle, la muscade, la bouche est un modèle d’équilibre, l’attaque souple est relayée par une évolution et une finale plus fermes qui confèrent à ce millésime une belle personnalité ».
« 87/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin Hors d’Age : robe vieil or, reflets cuivrés. Nez de pommes cuites, pommes au four, touche boisée et épicée. La bouche offre une certaine puissance, de l’ampleur aussi, elle reste équilibrée autour d’une personnalité aromatique affirmée terminant sur les épices ».
« 85/100 Calvados Pays d’Auge Christian Drouin V.S.O.P. : robe jaune d’or, reflets cuivrés. Nez net et typé de pommes mûres. Bouche franche, sur le même registre classique, finale légèrement épicée. Un Calvados facile d’accès, bonne initiation à l’appellation »

WHISKY MAGAZINE - NOVEMBRE/DECEMBRE 2008
Les accords avec le cigare ? Armagnac, Calvados et Fine de Bourgogne rejoignent le single mat autour d´un superbe Royal Corona. Une belle réunion de famille. Par Emmanuel DRON :
"Calvados Christian Drouin 1985 : la fraîcheur florale et fruitée du Calvados apaise les élans de plus en plus concentrés du cigare. Le mariage avec le cigare fonctionne parfaitement, les notes boisées soutiennent l´apparente légèreté du Calvados ".

GUIDE DUSSERT - GERBER DES VINS DE FRANCE 2008
Albin Michel
"Goûtez le Calvados 1981, de robe or ambré, caractéristique, de bouche puissante avec des nuances de pomme surmûrie, d’humus et de cire, très persistante. Le Calvados V.S.O.P. est toujours parfait pour le fameux « trou normand ». Très bon Pommeau de Normandie, de bouche fondue, idéal sur une tarte aux fruits. Le Cidre non pasteurisé vaut une commande comme ce Poiré Bouché Brut dégusté cette année.

WHISKY MAGAZINE - MAI/JUIN 2008
" CŒURS DE POMME " par Martine NOUET - France

" N´hésitez pas à déguster les jeunes Calvados. Ils gagnent en fruit ce qu´ils perdent en complexité acquise avec l´âge…. Autour de 12 ans, on approche de la pomme caramélisée avec des notes de beurre et de confit…. Puis au-delà, la pomme est sertie dans un joli cadre de bois avec épices, réglisse et chêne. Le superbe 1970 de Christian Drouin ou le 1968 de Lemorton en Domfrontais, sont de purs joyaux. De vraies pommes d´amour ! ".

GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS DE FRANCE 2007
Patrick Dussert-Gerber, Editions Albin Michel - France
" Beau Calvados Millésime 1968 , avec cette bouche complexe où dominent les fruits confits, d´une longue finale, racé comme le 1970. A la suite, ce Calvados Hors d´Age, d´une belle subtilité d´arômes, avec cette bouche puissante et chaude, d´une grande finale. Beau Calvados 20 Ans d´Age, à la fois sec et suave, aux nuances de pomme cuite, de cannelle et de boisé. Exceptionnel Calvados Pays d´Auge 1973, de bouche charnue, au nez de cuir et d´épices, tout en bouche, parfait en digestif, tout en distinction, structure et richesse, vraiment savoureux comme de Calvados Pays d´Auge 1981, de robe or ambré caractéristique, de bouche puissante avec des nuances de pomme surmûrie, d´humus et de cire, très persistante. Le Calvados VSOP est toujours parfait pour le fameux " trou normand ". Très bon Pommeau de Normandie, de bouche fondue, idéal sur une tarte aux fruits ".

1000 VINS DU MONDE - VINALIES INTERNATIONALES 2007
La Sélection des Oenologues, Editions Hachette - France
Calvados Pays d´Auge " 1982 " - Vinalies d´Argent
" Dans cette ferme normande du XVIIe siècle, dédiée à la pomme, la production a commencé en 1638.Le Calvados provient d´une double distillation du cidre lors de laquelle n´est conservé que le cœur du distillat. Ambrée, cette eau-de-vie à reflets doré brillant affiche des arômes de pomme rehaussés de senteurs de réglisse, de vanille, de cannelle, de cèdre et de cave à cigares. L´attaque est souple, sur le cacao et la pomme, puis des flaveurs de cuir se manifestent en accompagnement de tanins bien marqués ".

CULINAIRE SAISONNIER - PRINTEMPS 2007
Belgique
" Toujours guidés par notre Ami, l´excellent Philippe Harfaux, nous nous intéressons cette fois aux hommes pour vous présenter les plus célébres et estimables intervenants de la filière de la pomme. Nos visites commencent par la Maison Drouin. La visite des réserves de la maison est très impressionnante. De la dégustation qui suivit, nous pouvons vous livrer deux choses : tous les " calvas " de la maison sont très différents et un tel assortiment est une véritable mine d´or pour un sommelier désireux de faire découvrir la diversité de ce breuvage ".

CIGARE & SENSATIONS - HIVER 2006
Michel FAINSILBER - France

Calvados Christian Drouin " 1976 " :
" Cette cuvée de Calvados du Pays d´Auge fera fondre les amateurs de calva par son nez de compote et de cumin sa bouche moelleuse et délicate qui traverse la pomme mûre pour aller infiniment durer vers des nuances de café "

LE GUIDE DES GOURMANDS 2006
Les Editions du Jaguar - France
Calvados Christian Drouin - HORS D´AGE :
" La vallée de la Touques abrite une belle distillerie. Approvisionné pour l´essentiel par les vergers familiaux riches de vieilles variétés de pommes augeronnes - un nouveau verger traditionnel hautes tiges planté à partir de 1191 commence à produite -, le domaine Cœur de Lion continue de distiller son cidre dans l´un des tout derniers alambics à repasse mobile de la contrée ! Au-delà de la qualité des matières premières, l´essentiel de la réussite tient au vieillissement… Christian Drouin laisse de patiner lentement ses eaux-de-vie dans de petits fûts dont certains ont contenu du porto ou du xérès. Afin que l´eau ait le même âge que le jus, la réduction est pratiquée dès les premiers jours. Finement boisé, la " Réserve des Fiefs ", un bel assemblage d´eaux-de-vie de plus de 4 ans, est déjà séduisante. On pourra lui préférer le VSOP aux arômes d´épices, de fleurs et de fruits et plus encore superbe Hors d´Age. Restent évidemment les millésimes. Si l´on ose s´enquérir de l´admirable 1939, un calvados AOX aux saveurs de noix, de fruits secs et de rancio, on pourra aisément se tourner vers le suave et élégant Calvados du Pays d´Auge 1970, vers le complexe et bouqueté 1979 ou encore vers le vigoureux mais soyeux 1985. Le domaine commercialise son Cidre, son Pommeau et sa " Pomme Prisonnière " dans le Calvados ".

1000 VINS DU MONDE - VINALIES INTERNATIONALES 2006
La Sélection des Oenologues, Editions Hachette - France
Calvados Pays d´Auge " 1966 " - Vinalies d´Argent
" Assemblage de lots âgés d´au moins trois ans, ce Calvados révèle toute sa maturité au travers d´arômes intenses de fruits secs, d´agrumes confits, d´amande et d´épices. Il affirme son caractère dans un corps souple et franc. Son fruité agrémenté de cèdre ne s´éteint qu´après de nombreuses caudalies. Réservez lui une tarte Tatin ou un feuilleté aux pommes ".

Calvados Pays d´Auge " VSOP " - Vinalies d´Argent
" Le domaine possède un verger traditionnel hautes tiges et utilise une trentaine de variétés de pommes. Afin d´obtenir un jus contenant le sucre, les tanins et l´acidité souhaitée, il assemble des pommes douces, douces-amères, amères et acidulées. Après distillation et élevage, il en résulte une jolie robe ambrée aux reflets dorés, acajou et brillants. Ce VSOP, issu de lots âgés d´au moins six ans, séduit par la fine alliance de notes florales et fruitées, agrémentées d´arômes de cuir, de caramel brûlé, de noisette, de noix et d´épices. La bouche élégante confirme les impressions du nez dans un univers alcooleux souple et fondu. C´est une explosion d´épices en finale. Un Calvados à servir pour un trou normand ou en accompagnement d´un fromage de Livarot. Ou bien encore à la fin d´un repas juste pour lui-même ".

RAYON BOISSONS (Janvier 2006, France)
"Du Calvados non vieilli. Les Normands ont de la Blanche..."
" Les eaux-de-vie françaises jouent la transparence ! A l´instar des Gascons avec leur blanche d´armagnac, les Normands disposent maintenant d´une eau-de-vie incolore. La maison Drouin a déposé la marque " Blanche de Normandie " sur une eau-de-vie de cidre à 40°. A sa sortie de l´alambic, l´alcool est stocké quelques mois dans des foudres sans tanins et des cuves inox qui n´apportent aucune couleur. Elaboré par double distillation, comme les meilleurs calvados, « ce produit offre l´avantage d´avoir un parfum de pomme plus frais et plus fruité tout en apportant de la rondeur. Ce qui est idéal pour travailler les cocktails et s´adresser à une clientèle plus jeune » argumente le patron Guillaume Drouin. La Blanche de Normandie aime en effet se frotter aux liqueurs de menthe et de café et se marie bien avec du jus de citron, d´ananas ou plus classiquement de pomme. « Servie glacée pendant un repas, elle peut accompagner saumon et poissons fumés »…. « La Blanche de Normandie n´ambitionne pas de se voir accoler le terme de calvados. Un registre où le distillateur implanté à Coudray-Rabut, au cœur du Pays d´Auge, s´est déjà forgé une solide réputation ».
Le SHAKER - La revue de l´Association des Barmen de France n° 97.
Les "Calvados Cœur de Lion"… une histoire de famille
" Il y a eu d´abord le père, Christian, puis le fils, Christian également, et maintenant il y a le petit-fils, Guillaume, pour faire prospérer cette belle maison du Pays d´Auge installée dans un ancien haras de Coudray-Rabut.
Une belle histoire de famille dans laquelle chacun à sa façon, avec ses idées, ses compétences et ses expériences fait avancer une marque dont la notoriété est maintenant internationale "
Revue de l´Association Suisse des Sommeliers (Avril 2004 - Suisse)
" Christian Drouin est sûrement considéré comme un des papes du Calvados et il n´hésite pas à sortir de son domaine pour rencontrer ceux qui apprécient ses Calvados dans le monde. En Suisse aussi où récemment M. Drouin a retrouvé ses fans lors d´une tournée effectuée avec Jacques Szmulovski, le grand expert de spiritueux. Ainsi, les gourmets et les sommeliers tessinois ont pu déguster et apprécier le développement dans la tradition encore artisanale de ce calvados lors d´une rencontre gastronomique au restaurant Motto del Gallo de Taverne et d´une conférence à l´Origlio Country Club. Ont défilé des nectars comme le rond et puissant Hors d´Age, l´élégant millésime 1977 vieilli quatre ans en fûts de Sherry, le fruité 1973, le savoureux 1970, le 1969 vieilli trois ans en fûts de Porto, le remarquable 1962 et l´extraordinaire 1960. Le Calvados Drouin fait même un coup d´éclat au dessert, sur le chocolat et accompagne le plaisir du fumeur d´un bon cigare ".

SOMMELIER - Magazine officiel de l´Association Internationale de la Sommellerie (2004)
Calvados Pays d´Auge Hors d´Age Christian Drouin
La robe de ce calvados est d´une teinte ambrée, aux reflets cuivrés et à la brillance superbe. Le nez est typique d´un calvados de belle distillation qui s´est arrondi avec le temps et qui a pris ses arômes de rancio et de fût. La pomme au four et la pomme fraîche se marient avec des arômes de grillé, de fumé et une note épicée pour composer le nez de ce calvados. On notera une note rancio distinguée et subtile. En bouche, l´eau-de-vie virevolte et procure au palais une sensation de rondeur et de suavité sans jamais attaquer le palais par un alcool brûlant. La finale est bien équilibrée et d´une belle longueur. La tarte Tatin s´impose tout de suite mais aussi un gâteau glacé à base de sorbet de pomme et de pomme cuite. Le chaud/froid sera un régal.

GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS DE FRANCE 2005 (Editions Albin Michel)
Valeur sûre avec Calvados Hors d´âge, d´une belle subtilité d´arômes, avec cette bouche puissante et chaude, d´une grande finale. Beau Calvados 20 ans d´âge, à la fois sec et suave, aux nuances de pomme cuite, de cannelle et de boisé. Exceptionnel Calvados Pays d´Auge 1973 de bouche charnue, au nez de cuir et d´épices, tout en bouche, parfait en digestif, tout en distinction, structure et richesse, vraiment savoureux comme ce Calvados Pays d´Auge 1981, de robe et ambré caractéristique, de bouche puissante avec des nuances de pomme surmûrie, d´humus et de cire, très persistante. Le Calvados VSOP, médaille d´Argent à Paris en 1999, est toujours parfait pour le fameux " trou normand ". Très bon Pommeau de Normandie, de bouche fondue, idéal sur une tarte aux fruits et un excellent Cidre bouché Traditionnel, que j´apprécie régulièrement. Toujours aucune hésitation.

GUIDE DES VINS 2004/2005
Sélection Officielle des ŒNOLOGUES DE FRANCE
Calvados Christian DROUIN 1981
Elevé en fûts de chêne
"Dégustation :
Les années de maturation en fûts de chêne se révèlent au travers d´une couleur ambrée, que vient sublimer un nez fin, complexe et très vif aux saveurs de pommes au four. Une bouche fraîche et à la fois chaleureuse donne l´impression de croquer dans le fruit originel encore vif et frais. La finale, élégante et généreuse, s´étire en longueur sur des notes agréablement épicées. C´est un Calvados de caractère qui saura se faire apprécier en fin de repas, seul, pour lui-même."

LE GUIDE DES GOURMANDS 2004 - Les Editions du Jaguar
Calvados Christian Drouin - HORS D´AGE : " Dans cette très belle et très ancienne propriété augeronne, Christian DROUIN continue avec bonheur de régaler les amateurs de calvados du Pays d´Auge. Très ronds et très équilibrés, ils découlent d´un soigneux assemblage des multiples variétés de pommes cultivées dans le verger traditionnel de la maison. Mais la qualité tient essentiellement au vieillissement. En véritable virtuose, Christian Drouin laisse se patiner lentement ses eaux-de-vie dans de petits fûts dont certains ont contenu du porto ou du xérès. Afin que l´eau ait le même âge que le jus, la réduction est pratiquée dès les premiers jours. Doré et ambré, rond et puissant, le Calvados " Cœur de Lion " est particulièrement parfumé. Très souvent récompensé pour la qualité de ses produits, ce domaine, qui a été classé Site Remarquable du Goût, nous propose un sympathique et très jeune calvados produit dans le Domfrontais avec un fort pourcentage de poiré intitulé " Sélection ", une belle " Fine Calvados ", l´agréable Calvados Pays d´Auge " Réserve des Fiefs ", le " V.S.O.P. " aux arômes de fruits, de fleurs blanches, d´épices douces et de vanille, le superbe " Hors d´Age " ou le magnifique " 25 ANS ". On osera s´enquérir des vieux millésimes remontant jusqu´à 1939 ! Le domaine commercialise son Cidre, son Pommeau et sa " Pomme Prisonnière ", une belle pomme enfermée dans une jolie carafe de calvados "

GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS DE FRANCE 2004 - Patrick Dussert-Gerber, Editions Albin Michel
"Coup de cœur pour ce Calvados Hors d´Age . A ses côtés, un exceptionnel Calvados Pays d´Auge 1970, de bouche charnue, au nez de cuir et d´épices, tout en bouche, parfait en digestif tout en distinction , structure et richesse, vraiment savoureux comme de Calvados Pays d´Auge 1981, de robe or ambré caractéristique, de bouche puissante avec des nuances de pomme sur mûrie, d´humus et de cire, très persistante. Le Calvados VSOP, médaille d´Argent à Paris en 1999, est toujours parfait pour le fameux " trou normand ". Très bon Pommeau de Normandie, de bouche fondue, idéal sur une tarte aux fruits, et un excellent Cidre bouché Traditionnel. Ne pas hésiter cette année".

1000 VINS DU MONDE - VINALIES INTERNATIONALES 2003 - La Sélection des Oenologues, Editions Hachette
Calvados Pays d´Auge " HORS D´AGE " - Vinalies d´Or "La robe ambrée de cette eau-de-vie offre de nombreux reflets dorés. Son nez s´exprime par le cuir, le sous-bois, puis la confiserie, le caramel et l´orange confite. La bouche est élégante, au boisé bien fondu, avec des notes de pomme et de cèdre ". Calvados Pays d´Auge " V.S.O.P. " - Vinalies d´Argent " Le domaine Cœur de Lion produit d´excellents cidres et de très remarqués pommeau. Mais son meilleur terrain d´expression se trouve dans l´élaboration de calvados. Cette cuvée VSOP provient de l´assemblage de différents comptes d´âge. Sa robe se pare de reflets dorés derrière un ambré orangé bien brillant. Le nez offre des arômes de fruits puissants alliés à des notes épicées et florales. La bouche au bois bien fondu avec la pomme en arrière-plan se montre persistante".

QUID 2002 - Les Vins & Spiritueux de France - Robert Laffont
COUP DE CŒUR : " Une mention spéciale pour l´excellent Calvados Pays d´Auge Christian Drouin ; on ne compte plus les médailles remportées par cette société familiale, à la production artisanale et dont les assemblages et les vieux millésimes sont justement appréciés des connaisseurs ".

LA TRIBUNE DE GENEVE ( février 2002) - Jérôme Estèbe
" Chat botté , Hôtel Beau Rivage " - Genève " Le sommelier nous fait encore un coup d´éclat au dessert. Alors que le pâtissier propose un mille-feuille aux pommes caramélisées et à la chantilly (mention spéciale à la pâte, fine et croustillante comme rarement), l´homme du vin dégaine un incroyable Pommeau normand. Soit un mélange de Calvados et de moût de pommes d´une folle pureté aromatique. C´est un nommé Christian DROUIN artisanalement cette merveille quelque part dans le Pays d´Auge. Voilà qui donne envie de passer ses vacances dans les verts pâturages normands. A l´ombre d´une distillerie, bien sûr ".

FEMME ACTUELLE N° 905 (janvier 2002)

" CŒUR DE LION " HORS D´AGE " Une cuvée exceptionnelle, issue d´un assemblage de calvados vieillis pendant plus de 15 ans. On aime ses arômes de fruits fondus, aux notes de cannelle et de miel ".

BULLETIN DE LIAISON de l´Association Française de la Presse Gastronomique et Touristique, (1999, France)
Vedette du repas, le trou normand s´est composé de trois grands Calvados de notre ami, Christian Drouin, qui a laissé Martine Nouet les commenter admirablement. Nous retiendrons que : le 1977 en fût de Sherry s´exprime en jouant sur des notes de cacao, de vanilline du bois ,le 1973 en fût de Calvados, de robe plus claire, avec plus de vivacité au palais est retenu sur des plats gourmands style cannelle de Saint-Jacques ou poularde crémée, Le 1969 en fût de Porto, mordorée par la teinte, se dévoile par des arômes pâtissiers »

LE NOUVEL ECONOMISTE n° 1142(23.12.99, France)
« Coeur de Lion » 1973 « Un magnifique équilibre entre fruit et bois. Le boisé, fin et léger, laisse s´exprimer la pomme : un calvados très pays d´Auge, avec des arômes de pomme cuite vanillée et une touche poivrée. L´attaque est douce, la bouche soyeuse et enveloppante. La maturité n´a pas tué la fraîcheur. Un vrai bonheur ».

LE GUIDE DES CONNAISSEURS (12/99 - Belgique)
« Le Guide des Connaisseurs a été convié récemment à une dégustation accompagnée des meilleurs cigares « Davidoff » de la République Dominicaine. Dans tous les cas, en fin de repas, l´idéal était de marier un gros module avec un Calvados « Coeur de Lion » bien rassis, classique, comme le 1969 ou plus âgé encore. Le fruité et les notes boisées d´une grande eau-de-vie épousent bien les évocations épicées des cigares ».

LE SHAKER - Revue de l´Association des Barmen de France (n° 80/1999, France)
« Christian Drouin excelle dans l´art du vieillissement et sa passion du Calvados est communicative ».

ET TOQUE ! Calvados comme vous voulez. Par Joël Robuchon, (Figaro 16/17 janvier 1999, France)
« Un grand Calvados vaut bien un Cognac d´exception, voire un Armagnac d´anthologie. Et pour s´initier au Calvados, je vous recommande Le Grand Livre des Calvados, de Jacques Billy & Christian Drouin, une oeuvre d´art richement documentée ».

LE GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS DE FRANCE. Patrick Dussert-Gerber, Éditions Albin Michel, 1999
« Un beau domaine (et un bel ensemble architectural) où est produit cet excellent Calvados du Pays d´Auge Millésime 77, aux arômes d´épices et de fleurs, de bouche fondue et non agressive, une bouteille à déguster en digestif, en prenant son temps, médaille d´or à Londres . Son Calvados V.S.O.P. est parfait pour le fameux trou normand. Nombreuses récompenses obtenues. Ne pas hésiter. »

LE GUIDE DES GOURMANDS 1999 - Les Meilleurs Produits du Terroir. Élisabeth de Meurville & Michel Creignou, Éditions Sang de la Terre, 1999, France
« Les Calvados Coeur de Lion sont toujours les premiers de la classe. Ils n´en finissent pas de décrocher prix et distinctions à tous les concours; C´est dans la production de calvados millésimés qu´il exprime le mieux ses talents d´éleveur. Orfèvre du vieillissement, il préfère loger l´eau-de-vie dans de petits fûts de 250 litres et souvent d´anciens fûts à Porto ou à Xérès afin que le bois laisse une empreinte aromatique plus personnelle sur le Calvados. Les millésimes 1977 et 1979, en particulier, sont très marqués par le Xérès. Le 1970 est passé dans un fût de Porto puis un fût de Xérès ».

EAU-DE-VIE - LE GUIDE, Martine Nouet, Éditions Hermé, 1999, France
« Amoureux fou de sa région et des Calvados, Christian Drouin fait revivre le Pays d´Auge dans une demeure qui semble sortir d´un roman de Maupassant. Pour l´eau-de-vie normande, il n´a pas hésité à planter des variétés de pommes anciennes pour retrouver l´authenticité et des fruits qui permettent d´obtenir l´équilibre entre le sucre, l´acide et l´amer. Ses Calvados sortent d´un alambic charentais à repasse comme il est de tradition dans ce coin de Normandie et d´un élevage qui ne compte pas le temps. Aussi, les Calvados signés Drouin surprennent-ils par leur complexité, leur élégance et leur plénitude. Des dizaines de médailles récompensent ce distillateur hors pair qui vous séduira avec son magnifique HORS D´AGE et ses eaux-de-vie millésimées ».

DEAUVILLE PASSIONS - Édition 93/94, France
« Pour parler du Calvados à travers le monde afin d´évangéliser les païens encore convertis au culte du whisky , de la vodka et du cognac, le Pays d´Auge a trouvé son missionnaire : Christian DROUIN ».

CUISINE ACTUELLE (n° 4, 1994, France)
« 1972 : la grande classe. Un Pays d´Auge millésimé, « Coeur de Lion », puissant, généreux. Cette eau-de-vie de classe justifie son prix relativement élevé ».

LA GUIDE ELLEBORE 94/95 « La France Naturelle »
« Un très grand Calvados aux multiples récompenses mais aussi du Cidre et du Pommeau de la même qualité ».

LA FRANCE GOURMANDE. Élisabeth de Meurville - Michel Creignou, Hachette, 1993 , France
« Un style marqué par un bouquet foisonnant et complexe, un équilibre harmonieux et une étonnante longueur en bouche ».

LES ALCOOLS DU MONDE, Éditions Hatier, 1993, France
« Les Fiefs Sainte-Anne, la distillerie de Christian DROUIN, dont toute la gamme mérite des éloges ».

LE MEILLEUR DE LA FRANCE. Hubert de Chanville (Éditions Europe 1/Robert Laffont, 1993, France)
« Le vieillissement s´effectue en vieux fûts de chêne de faible contenance, les fûts ayant servi naguère au transport du Xérès et du Porto. La lente évolution du Calvados dans ces vieux bois lui confère un bouquet complexe, d´une exquise élégance ».

CUISINE ET VINS DE France (avril 1993)
La Distillerie des Fiefs Sainte-Anne : « une distillerie artisanale qui, sous la houlette de Christian Drouin, confectionne d´excellents Calvados, de grands classiques ».

VINUM - La Revue Internationale du Vin (janvier 1993, Suisse)
« Christian Drouin est un distillateur axé sur la qualité, connu pour des distillats qui ont vieilli en fût de Sherry, pleins de caractère et complexes ».

REVUE DES VINS DE FRANCE (janvier 1993)
Commentaire sur « Coeur de Lion » : « La grande spécialité de Christian Drouin ce sont les vieilles eaux-de-vie, souvent conservées en fûts de Xérès, ce qui leur donne une suavité très caractéristique du style maison. Une FINE de bon fruit, à la bouche tendre et nette, plus concluante que le VSOP ; un beau hors d´age au nez vanillé et miellé, ample , long et aromatique en bouche. Intéressez-vous également aux millésimes, grande spécialité maison, comme le 1972 aérien et nerveux, et le 1945 complexe, racé et très persistant en bouche ».

GAULT-MILLAU (supplément au n° 273 " Les 1000 produits Gault-Millau" , France)
Rubrique eaux-de-vie : un seul Calvados cité : Distillerie des Fiefs Sainte-Anne, Coudray-Rabut, 14130, Pont-l´Evêque. « Un Calvados traditionnel vieilli en petits fûts de chêne. Remarquable hors d´age vieilli 15 ans ».

LA COTE GAULT-MILLAU DES VINS (avril 1992, France)
« Coeur de Lion » 1967 « A : ambré. N : thé, moka, épices, fûts de Jerez ..et pommes. B : puissance, astringence, puis café et liqueur de noyaux. Long. Le plus caractéristique des trois millésimes en ventes. Le 69 est un peu muscaté ; le 68 plus fondu dans le bois. 17/20 ».

VOGUE HOMME (janvier 1992, France)
Coeur de Lion 1968 « Une petite distillerie du Pays d´Auge sachant réussir des Calvados ronds et souples, d´une grande finesse de goût : ce 68 très tendre et féminin a conservé un fruit étonnant. Une douceur exquise ».

REVUE DES VINS DE FRANCE (janvier 1992)
« 1967 : belle robe ambrée et douce. Le nez est assez complexe : champignon et sous-bois sans que la pomme ait disparu. Nerveux, équilibré, sans agressivité, il est un peu dominé par le bois en finale. Une eau-de-vie de plaisir ».

CUISINE ACTUELLE (novembre 1991, France)
« Coeur de Lion » hors d´age « Déniché derrière les pommiers du Pays d´Auge, ce Calvados a vieilli plus de 15 ans en vieux fûts de chêne avant d´obtenir des médailles dans tous les concours. Il est puissant et rond à la fois, généreusement parfumé, possédant ces divins arômes de pomme qui expliquent les faiblesses d´Adam face au fruit du paradis terrestre. « Une merveille ! ».

REVUE DES VINS DE FRANCE (septembre 1990)
«On a su trouver ici un style très suave et harmonieux qui caractérise parfaitement les eaux-de-vie du Pays d´Auge. On relèvera un hors d´age rond et long, d´un excellent équilibre ». « Un 25 ans d´une très grande netteté et d´une longueur en bouche parfaite ». « Un tendre et frais 1968 marqué par des arômes de fruit et de cuir jeune, tout en suavité ».

LA REVUE GAULT-MILLAU (décembre 1989, France)
« Ici, la distillation se fait à l´alambic chauffé au bois et le vieillissement en petits fûts de chêne. Le résultat est un Calvados du Pays d´Auge à fondre de plaisir, notamment l´éblouissant hors d´age vieilli quinze ans »

L´ÉCHO DES SOMMELIERS DE FRANCE (sept/oct. 1988)
« hors d´age, Robe : ambre foncé, limpide, disque brillant, jambes nombreuses et grasses. Nez : agréable et fin, vanille, pomme, noyau. Bouche : bonne attaque bien équilibrée, fin de bouche chaude et longue. Parfait avec un cigare ». « 25 ans, robe : topaze foncé, limpide, disque brillant, jambes grasses et nombreuses. Nez : délicat, boisé, caramel, vanille. Bouche : attaque franche très équilibrée, fin longue et fine. Digestif de dames ». « Calvados 1969, Robe : ambre très foncé, légèrement voilé, jambes nombreuses. Nez : puissant et complexe et empyreumatique, bois réglisse, tabac, épices. Bouche : belle attaque, équilibré, rond, finale longue. Très beau produit, excellent rapport qualité/prix ». « Calvados 1967 : Robe : ambre très foncé, limpide, disque brillant. Nez : puissant, complexe, pruneau, vanille, tabac, épices. Bouche : attaque vive et fraîche. Très « jeune ». Grande persistance aromatique. Très beau produit, excellent rapport qualité/prix ».

SUMMUM n° 51 (20 février 1988, Belgique)
« Le hors d´age, d´une jolie complexité et à la couleur d´ambre puisée au terme de plus de quinze ans de fût ».

SUMMUM n° 51 (20 février 1988, Belgique)
« J´ai apprécié tout particulièrement le Coeur de Lion âgé d´à peine plus de trois ans, une jeune eau-de-vie de bel équilibre entre le nez et la bouche, présente mais non agressive ».

LA LANTERNE (8 février 1988 , Belgique)
« Christian DROUIN, c´est aussi le patron des Fiefs Sainte-Anne qui produisent le Calvados Coeur de Lion et constituent une des meilleures caves, sinon la meilleure cave du Pays d´Auge ».

ONTARIO MEDECINE, Margaret SWAINE (novembre 1985, Canada)
« Le hors d´age élevé plus de quinze ans en fûts de chêne possède un goût rond, délicat, d´une merveilleuse profondeur et d´une grande longueur. Il vous rappelle subtilement ses origines de pomme avec de beaux arômes au nez et en bouche ».

L´ACTUALITÉ MÉDICALE (16 janvier 1984, Québec, Canada)
« Un des meilleurs Calvados qui m´ait été donné de déguster ici, c´est le Coeur de Lionhors d´age, fabriqué par la Maison DROUIN ».

LE NOUVELLISTE (14 avril 1984, Québec, Canada)
« Un Calvados qui s´impose par son excellence : le Calvados Coeur de Lion hors d´age ».

BARRIQUE ET MARMITE (novembre 1983, Québec, Canada)
« Coeur de Lion hors d´age est fait de Calvados de plus de quinze ans, ce qui lui donne une complexité de bouquet et de goût remarquable. Il est très apprécié des connaisseurs québécois ».

SEL & POIVRE (décembre 1982 , Québec, Canada)
« Coeur de Lion hors d´age : voilà une eau-de-vie tout à fait exceptionnelle qui se distingue par sa très grande qualité. Son goût est rond, plein et son parfum de pomme s´exprime avec douceur. Un Calvados qui est d´une trop grande complexité pour être bu d´un seul trait. On se doit de le déguster lentement, avec respect ».

TRIANGLE VERT (5 août 1980, France)
« C´est dans une campagne toujours intacte et à l´écart du tumulte touristique que Monsieur Drouin cultive l´art séculaire du bouilleur : Vous aurez la chance ou l´espoir de déguster l´un des Calvados les plus mémorables ».

L´ÉVEIL DE LISIEUX (23 octobre 1980, France)
« Les Fiefs Sainte-Anne : une distillerie fidèle aux traditions ».

OUEST France (25 juillet 1979, France)
« Ici on a décidé de faire de la distillerie un art ! »

PARIS NORMANDIE (26 juillet 1979, France)
« La distillerie des Fiefs Sainte-Anne, un haut lieu de la tradition normande ».

L´ÉVEIL DE LISIEUX (26 juillet 1979, France)
« La distillerie n´est pas une industrie, mais un art ».

L´ÉVEIL DE LISIEUX (13 mars 1975, France)
« Monsieur Drouin (Père), un amateur médaillé d´or. N´est ce pas là un exemple où la volonté de réussir une production de qualité reflète bien le tempérament de ce citadin rouennais, ami de la nature et oeuvrant pour le bon renom de notre région et le plaisir du fin palais ».